Le cheminement créatif et le non savoir.

Publié le par Himmelweg

AeriennesLoireDia25.jpg

Nicolas Philibert (cinéaste de films documentaires) est également, momentanément, un auteur.

Le processus créatif est, la plupart du temps, une entrée dans la psychose c'est à dire une perte totale des anciens repères. La création consiste donc à créer de nouveaux repères provisoires. C'est cette construction qui évoque au plus près une tradition du judaïsme: le rituel des "cabanes".

Ce rituel ne conteste pas tant la propriété privée de l'habitat, elle donne à voir et à entendre ce que la précarité de l'habitat symbolique veut dire: un combat permanent contre l'assurance vie et le dogmatisme.

Nicolas Philibert dit ceci à propos du tournage de son dernier film "Retour en Normandie":

"Je ne suis pas de ceux qui savent à l'avance ce qu'ils vont obtenir du film. C'est une histoire de rencontre, d'exploration ; les choses se dessinent en les faisant. Faire un film est toujours pour moi une façon d'essayer de comprendre pourquoi je le fais".

Publié dans Création-recréation

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article