La douleur (conte pour l'enfant) ...

Publié le par Himmelweg

La source de ses larmes était obstruées depuis bien longtemps. Il n'en savait ni la raison ni la cause. Ce qu'il ne savait pas (ou bien ne voulait pas savoir) c'est qu'elle n'existait pas et que cela la faisait pleurer toutes les larmes de son corps.

Il avait toujours était assez ignorant de la vie mais elle en était la vérité même - c'était là sa chance.

Longtemps, ils n'avaient pas été du même bord. Ils se rencontraient sans se voir. Il s'en accommodait - comme tout les grands prédateurs de la jungle, elle en souffrait sur la plage déserte mais ne cédait pas; infatigable et patiente, elle marchait silencieusement toute les nuits.

Parfois, les mots inconnus et familiers nous tordent de douleur car le corps refuse la nudité de l'être.

Nu, exposé pour la première fois de sa vie à côté de son armure défaite, il la voit. Il accepte de marcher, à son côté, au bord de la mer.

La chance ne se présente jamais deux fois.

norbert-page-marine.1192957922.jpg

Norbert Pagé

Publié dans Rencontre et hasard

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article